Bio express

cropped-profile_pic3.pngNé le  31 octobre 1878 à Disneyland Paris, en pleine parade d’Halloween, d’Amercoeur passa sa vie de foyer en foyer n’ayant pas été reconnu par Monsieur Mouse.

Il entama sa carrière de comique noir très tôt, dès le jour de sa naissance où il fit peur pour la première fois à l’obstétricien et aux sages-femmes, un public pourtant exigeant.

Il fut fortement influencé par son beau-père Gooffy qui lui apprit les rudiments de la conduite automobile et aussi à développer une servilité à toute épreuve.

Il eut une forte influence dans le milieu impressionniste de l’époque en tant que serveur. Il fut, en effet, si maladroit qu’il renversa une tasse de café sur une des toiles très achevée d’un des maîtres de l’époque et donna naissance sans le vouloir à un des mouvements les plus côtés de l’histoire de l’art.

Il collectionna ensuite les bouts de journaux qu’il collait, ne sachant ni lire ni écrire, parce qu’il trouvait ça joli. Une idée encore qui fit florès sans qu’il ne soit jamais associé au succès.

Pendant la Première Guerre mondiale, il s’occupa de l’approvisionnement des troupes françaises en portions de Vache-qui-rit.

Il passa l’entre-deux-guerres dans un entre-deux, n’ayant visiblement pas mieux à faire.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il dormit et se réveilla en 1950, juste à temps pour la Beatnik generation, la Guerre d’Indochine et les émissions radiophoniques de Pierre Dac et Francis Blanche qu’il suivit avec attention.

En mai 1968, à Paris, alors qu’il avait 90 ans, excédé par un petit pavé qui l’empêchait d’avancer. Il le balança de rage dans la rue et atomisa, sans le faire exprès, une estafette Renault de la police, déclenchant malgré lui « une révolution qui faillit renverser l’histoire ».

En 1973, il était conseiller technique et eut une malheureuse réflexion au cours d’une réunion de l’OPEP en leur donnant un cours sur la loi de l’offre et de la demande : « si vous vendez moins, on achètera plus cher. CQFD. »

EN 1988, à l’âge de 110 ans, il reconnut son beau-père Gooffy, dans une émission intitulée le Club Dorothée. La déception était grande, le vieil homme dansait en échange d’un peu de gnôle.

Il fut si déçu qu’il décida de passer à l’Est. Une fois arrivé devant le mur de Berlin, il comprit qu’il s’agissait bien d’un mur et faisant croire à des travaux de maintenance, il utilisa une petite pioche pour passer de l’autre côté. Il fut bientôt rejoint par des milliers de personnes.

Ironie de l’Histoire : alors qu’il voulait passer à l’Est, c’est l’Est qui passa à l’Ouest.

Dans les années 1990, voyant l’envol des sociétés électroniques, il décida d’investir toute sa fortune patiemment gagnée dans le Nasdaq le jour précédent le Krach boursier.

Depuis, c’est la traversée du désert et à l’âge de 135 ans il décida de se lancer dans un blog effréné pour partager son regard sur le monde avec distance et amusement.

C’est donc un héros discret qui a marqué son époque sans le vouloir.

Un héros discret que nous vous invitons à découvrir.

Publicités

6 réflexions sur “Bio express

  1. Mais, mais , mais, on en rdeemande 🙂

    • Merci phédrienne ! En fait, c’est un par jour à coup de canon. Via FB, Gogol + et Twitter (woaw la vache) + les redifs 😉 Et comme d’Amercoeur aime les défis, n’hésite pas à lui souffler (gentiment) des sujets ! A bientôt

  2. Voilà une bio enthousiasmante ! Savoir qu’à 135 ans, il est encore possible d’animer un blog et faire des projets d’avenir !

    • Vous ne croyez pas si bien dire… Après s’être fait remonter les bretelles par son conseil d’Administration, d’Amercoeur va repenser sa stratégie éditoriale. Il réfléchit intensément à la possibilité de coller des petits chatons sur toutes les pages ou encore d’acheter un organe de presse 😉

  3. Pingback: d'Amercoeur | D’amercoeur – Président du directoire & concierge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s